TV HEAD Preloader

BiSH - STiCKS

BiSH - STiCKS

 

Pour parler de "BiSH" (pour "Brand-new idol SHiT"), il faut revenir un peu en arrière, ce groupe se forme en 2015 et est un peu la suite spirituelle de "BiS" (pour "Brand new Idol Society") après sa dissolution en 2014 (et sa reformation en 2016).
Si le début était plutôt punk, avec des titres comme "MONSTERS" ou encore "Deadman", il se positionnait comme anti-idols pour devenir avec le temps un groupe d'idol classique, je trouve, et étais loin du côté trash de "BiS" ou de leur période "BiS Kaidan" (voir "IDOL is DEAD" ou la version noise de "Nerve").

Après avoir pondu des titres un peu trop formaté pour devenir des OST de jeux ("God eater") ou d'animés ("Black cover", "3D kanojo: Real girl", "Heybot!"), là n'étais pas ma surprise quand j'ai écouté leur nouveau 4 titres !
On retrouve des sonorités moins propres et les guitares électriques se font davantage entendre, ce qui est plutôt présent. Moins dans le grandiloquent d'un "NON TiE-UP", mais beaucoup plus efficace à l'arrivée. Bon, on n'échappe pas à un titre un peu plat avec "優しいPAiN" (yashaii pain "une douce douleur"), mais "FREEZE DRY THE PASTS" n'aurais pas fait tache chez les déjà cité "BiS kaidan".

Bref, avec "STiCKS", on a la preuve que le des groupes d'idols peuvent être plus créatifs que bien des pseudo artistes qui leur crachent à la gueule et je suis content de voir le groupe se retrouver, en espèrent que celui-ci ne se perde plus (on peut rêver).

 

Guillaume