TV HEAD

Anorak - My own haze

Si je dis du bien d’"Anorak", ce n’est pas parce que ce sont des potes, mais uniquement parce qu’ils font de la bonne musique.
Se sont un peu les fils spirituels de "Botch" élevé au côté de "Converge", on a vu pire comme influence, vous en conviendrez. Quand la mode est au métal-core, deathcore, nian-nian-core (plus communément appelé émo-core) et mes couilles-core, ici il s’agit de hardcore chaotique très bien foutu.

C’est produit par "Axel Wursthorn" ("DSK", "carnival in coal") que le quatuor sort son premier album d’une musique complexe et décomplexé. Pas vraiment de temps mort, le tout est un condensé d’énergie parfois difficilement digeste ("A kind of oversized empathy") comme redoutablement efficace ("Legs feel heavy").
Bref, même si ça parait un peu difficile au début, "Anorak" c’est du bon, mangez-en !